Publié par : mangrooveparty | février 17, 2012

A la rencontre de Hugo Kant !


Voici mon coup de coeur du moment en la personne de Hugo Kant qui vient de sortir son 1er E.P  » I don’t want to be an empereur « .

Avis à tout les fans de triphop, cet album est une petite merveille ! Je l’écoute en boucle depuis sa sortie.

Peux tu nous faire une description de ta personne ? Qui est tu ? D’ou vient ton nom de scène Hugo kant ?

Alors je m’appelle Quentin Le Roux et je suis producteur/musicien !d’où vient Hugo Kant ? mon surnom depuis l’adolescence était « Docteur Kant » et quand j’ai cherché un nom d’artiste, je n’ai pas voulu garder le mot « Docteur », trop utilisé. J’ai donc cherché un nom moins générique que « Kant » tout seul et qui sonne bien… d’où « Hugo Kant » !

Quel est ton parcours musical ?
J’ai commencé très tôt la musique, encouragé par mes parents, qui m’ont fait faire de l’initiation musicale dès mon plus jeune âge, ensuite des cours de piano classique et solfège au conservatoire d’Avignon. A l’adolescence j’ai commencé à m’intéresser à d’autres musiques, surtout le rock et l’acid jazz et à jouer dans différents groupes, d’abord à la guitare électrique puis aux claviers. Après le BAC j’ai fais 2 ans de formation jazz en piano à l’IMFP de Salon de Provence. Depuis j’ai joué dans de nombreux groupes en tant qu’accompagnateur ou compositeur/arrangeur/instrumentiste. Mes premiers concerts se sont fait avec le « Güs Weg Watergang » dont le Printemps de Bourges, le Chaînon Manquant, les Biennales des jeunes créateurs d’Europe et de Méditerranée, le Festival MIMI à Marseille… Ensuite j’ai accompagné pendant un moment David Lafore au piano/flute et bugle et fais partie de la fanfare Samenakoa pendant plusieurs années.

Quels musique à bercée ta jeunesse ? Quelles musiques tes parents avaient l’habitude de jouer ?

J’ai commencé à écouter vraiment la musique avec les Beatles à mon adolescence. J’étais un vrai fan, j’avais tous les albums que j’écoutais en boucle et je m’amusais à refaire certain des morceaux sur mon 4 pistes cassettes. Ensuite je me suis dirigé vers les autres groupes de rock des années 60/70, les Stones, Pink Floyd, Gong, Magma, The Velvet Underground, Jimmy Smith…Mes parents, surtout mon père, écoutaient du vieux jazz New Orleans comme Louis Armstrong, Clarence Williams et autres… encore maintenant, il est fan de ce style !

On voit derrière ta musique une grande passion pour le jazz et les ambiances cinématographiques ? Peux tu nous en parler davantage ?
C’est après le bac que j’ai le plus écouté du jazz. Je prenais des cours de piano et à cette époque j’ai acheté beaucoup de disques. L’intégrale de Wayne Shorter, Miles Davis, Coltrane, Mingus, Keith Jarrett entre autres. En tant qu’instrumentiste j’ai toujours eu à « improviser », du coup cela ressort beaucoup dans ma musique. Avec le « Güs Weg Watergang » dans les années 90 on utilisaient déjà un sampler sur scène pour rajouter des ambiances et sons originaux à nos compositions. Depuis j’ai toujours aimés mêler instruments acoustiques et éléments provenant d’un travail de design sonore.

Parles nous de ton album. Pourquoi ce nom de I don’t want to be an empereur ?
« I don’t want to be an emperor » est tiré du morceau où il y a le discours de Charles Chaplin dans « Le Dictateur ». Ce sont les premières phrases du discours : « I’m sorry, but I don’t want to be an emperor. That’s not my business. I don’t want to rule or conquer anyone. […] ». Je voulais vraiment faire passer ce message et inclure ce morceau qui est l’un des plus ancien de l’album. Cette phrase « I don’t want to be an emperor » résume bien une certaine philosophie qui pourrait bien être la solution à beaucoup de nos problèmes de sociétés actuels. Ne pas vouloir dominer qui que ce soit est une bonne philosophie de vie je pense !

Comment se passe ton processus créatif ? comment commence une chanson ?

Il n’y a pas de règles… ça commence souvent par une envie de produire quelque chose. Après quand l’envie et l’inspiration sont au rendez-vous je me mets au travail et fait une base avec une idée rythmique ou mélodique en enregistrant des instruments ou en jouant au clavier. Je reviens plus tard sur le morceau pour rajouter des parties, voir le mixage ou bien changer la structure.

Quel matériel utilises tu pour produire ta musique ?
En ce moment j’ai mon ordinateur avec ableton live, un clavier, un launchpad de novation, un drumkat pour jouer certaine parties de batteries, tous mes instruments acoustique et une bonne paire d’enceintes !J’utilise aussi quelques plugs sur l’ordi pour des sons supplémentaires comme les « Vienna Symphonic Library » , Superior Drummer, NI Komplete…

Combien d’instruments joue-tu ?
J’aime bien toucher un peu à tous les instruments c’est vrai ! Les instruments que je joue le plus sont le clavier, la guitare, la basse, la flute traversière, la clarinette et le bugle. Ensuite j’aime beaucoup la batterie et les percussions.

Il y a un seul invité sur l’album Zé Matéo des Chinese Man. J’aimerais savoir si tu comptes collaborer dans le futur avec d’autres artistes?
En fait, sur l’album, j’ai aussi enregistré Ulrich Wolters au saxophone sur Ranjia et Braka au trombone sur « I Don’t want to be an empereur » … et oui il y aura certainement d’autres collaborations dans le futur ! Notamment pour des parties de chant, je ne suis pas chanteur moi-même et c’est un élément qui me manque.

Quels sont tes projets futurs ?
J’ai fait quelques remixes pour d’autres artistes qui devraient sortir en 2012. Ensuite nous avons le projet de sortir une version remixée de l’album d’ici peu et un nouvel EP également en 2012.Aussi développer les concerts d’ici 2013, nous sommes trois actuellement sur scène et nous recherchons des dates de concerts !

Peux tu nous faire partager tes coups de coeur actuels et-ou vielles pépites que tu aimes particulièrement ?
Il y a biensûr les classiques tels que Amon Tobin, Bonobo, Wax Tailor, The Herbaliser.J’ai récemment découvert et beaucoup aimé les albums de Radio Citizen, l’album de Hidden Orchestra sorti chez Tru Thoughts en 2010…Quelques-uns des morceaux que j’ai appréciés récemment :
Belleruche – 3 Amp Fuse
Hidden Orchestra – Footsteps
Protassov – Wake Up
Chinese Man – Down (feat. Scratch Bandits Crew)
Peder – Daylight (feat. Signe Marie Schmidt-Jacobsen)
Radio Citizen – The Hop (feat. Bajka)Tor – Aperture…
vous pouvez retrouver la plupart de ces morceaux dans les quelques mixs que j’ai mis sur Mixcloud (http://www.mixcloud.com/hugokant/).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :